Repas « Cantine » au Café PLUM

Une expérience réussie pour les résidents du SADLIS  (Service d’Accompagnement et de Développement du Lien Social) de l’APAJH 81, qui participent au projet « Cantine » du Café Plùm à Lautrec (81) un vendredi par mois.

Le Café Plùm est une société coopérative d’intérêt collectif et dispose d’un agrément ESUS (entreprise, solidaire d’utilité sociale).

Confectionner un repas, se sentir « reconnu » avec des savoir-faire et des savoir-être.

Le Café Plùm est reconnu pour les événements artistiques qu’il organise et son engagement envers des actions solidaires et culturelles. « Le Café Plùm chemine à travers les cultures, les modes d’expression et les rencontres » (extrait du site)

Changer le regard de l’autre, partager un moment de convivialité, découvrir un environnement nouveau où chacun participe activement pour réaliser un repas qui sera servi à une « vraie » clientèle. Il est apparu comme une évidence de proposer aux personnes accueillies au SADLIS de participer à cette fabuleuse aventure de la « Cantine ».

Une mission que les résidents mènent avec beaucoup d’enthousiasme et de sérieux. Pierre, le cuisinier n’a pas hésité à accompagner chacun d’eux et se mobiliser pour transmettre ses savoir-faire et connaissances à un moment clé proposé par le café Plùm.

Un vendredi par mois Pierre accueille dans sa cuisine, deux personnes du SADLIS de 9h30 à 14h30. Le principe étant de confectionner un menu unique avec des produits frais et locaux, servi collectivement au sein d’une grande tablée.

Selon le « Menu du jour », il est nécessaire d’exécuter des tâches diverses où chaque personne met en avant leur capacité à faire et à savoir-faire mais également acquiert de nouveaux apprentissages. Cette confection se clôture par le partage de leurs plats avec les clients du café Plùm où le lieu se transforme en de véritables moments de rencontre et d’échanges.

Ainsi le partenariat entre le Café Plùm et le SADLiS s’appuie sur une des valeurs de l’APAJH81 : « pour toute personne en situation de handicap, quelles que soient les déficiences, la vraie prise en compte de son handicap réside dans le fait de rendre son environnement accessible et accueillant. C’est l’égalité dans le respect des différences »

« C’est moi le chef ! » (Brice)

« Je veux revenir ! » (Martine)

« C’est super ! » (Claudie)

« Pierre (le cuistot) Il est génial. On a parlé avec du monde » (Gaétan)

« On a bien mangé. Pierre a été super. Il a été très à l’écoute » (Dalila)

« Moi j’ai aimé, ça me plait. Les gens qui viennent au restaurant mangent le gâteau que j’ai fait. C’est sympa » (Céline)